Vaccin contre l’hépatite A : efficace à 100 %

Vaccin contre l’hépatite A : efficace à 100 %

Le virus de l’hépatite A (VHA) connaît actuellement une recrudescence inquiétante, notamment au sein des populations HSH (hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes).

L’hépatite A est une infection transmissible sexuellement pour laquelle il existe un vaccin efficace à presque 100 %, mais aucun traitement.

Drogues : les liaisons dangereuses

Drogues : les liaisons dangereuses

En termes de degrés de risque, on pense généralement qu’ils augmentent selon l’intensité des drogues consommées, les « dures » étant les plus dangereuses ou dommageables. Cependant, certains mélanges peuvent être fatals. La simple combinaison de drogues dites « douces »entre elles ou celle d’autres substances aussi courantes que le café et l’alcool avec d’autres produits, comporte des risques sérieux.

VIH : qu’est-ce qu’un comportement à risque ?

VIH : qu’est-ce qu’un comportement à risque ?

Les risques de contracter le VIH augmentent considérablement en fonction des comportements adoptés, sexuels ou autres. Tous les types d’exposition n’ont pas les mêmes probabilités de transmission, mais un comportement à risque répété aura l’effet d’augmenter ces probabilités. Pour certains types d’exposition, une seule imprudence peut suffire. On parle d’un « risque réel ».
Mais qu’est-ce qu’un comportement à risque, et qu’est-ce qu’un « risque réel » ?

La lutte aux réservoirs VIH : vers une guérison de l’infection ?

La lutte aux réservoirs VIH : vers une guérison de l’infection ?

Les réservoirs viraux du VIH représentent l’ennemi à abattre pour nombre de chercheurs. Ce sont ces réservoirs qui sont responsables de la remontée de la charge virale (et possiblement, de la reprise des symptômes du VIH), lorsqu’il y a arrêt des traitements antirétroviraux. Bonne nouvelle : la recherche avance dans ce domaine, ce qui pourrait être la clé d’une éventuelle guérison de l’infection au VIH.

Vaccin contre le VPH chez les hommes

Vaccin contre le VPH chez les hommes

L’impact du VPH peut être particulièrement négatif chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH). L’incidence du cancer anal est considérablement plus importante au sein de ce groupe d’hommes, comparativement aux hommes en général. C’est ce qui a amené le gouvernement du Québec à offrir, depuis janvier 2016, la vaccination gratuite contre le VPH aux HSH de moins de 26 ans.

Marijuana : même si légalisée, elle n’est pas inoffensive.

Marijuana : même si légalisée, elle n’est pas inoffensive.

À l’heure où on parle de légaliser la marijuana, la communauté médicale semble unanime sur un point : on ne peut pas dire que la consommation de marijuana ne comporte pas de risques pour la santé. On réfère surtout ici à un usage continu, qui a pour conséquence des changements au niveau des poumons, des pertes de mémoire et nombre d’autres problèmes. Des chercheurs ont même démontré que la consommation occasionnelle (une ou deux fois par semaine) a également pour effet de modifier l’anatomie du cerveau, en particulier les zones responsables des émotions et de la motivation.

Friedrich Sertürner, apprenti pharmacien inventeur de la morphine

Friedrich Sertürner, apprenti pharmacien inventeur de la morphine

C’est en référence à Morphée, dieu grec du sommeil et des rêves, que Friedrich Sertürner a donné son nom à la morphine, le premier alcaloïde connu, dérivé de l’opium. On lui attribue la découverte en 1805 de l’usage pharmaceutique de cette puissante substance, classée par l’OMS comme étant un stupéfiant.


Sertürner ne soupçonnait sans doute pas la portée de l’effet de dépendance et des dangers provoqués par sa découverte.

Les dangers du chemsex

Les dangers du chemsex

Les dangers du chemsex (« marathons » de sexe sous drogue) sont surtout liés aux substances consommées en mélanges ou « cocktails ».

Par ailleurs, sous l’influence de la drogue, les règles de base en matière de prévention sont souvent ignorées (la plus importante : le port du condom). Les risques de transmission du VIH et autres ITSS sont décuplés.