VACCIN CONTRE L’HÉPATITE A : EFFICACE À 100 %

le résumé

On entend surtout parler des hépatites de type B ou C, dont 325 millions de personnes sont atteintes dans le monde.

Cependant, le virus de l’hépatite A (VHA) connaît actuellement une recrudescence inquiétante, notamment au sein des populations HSH (hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes).

L’hépatite A est une ITS (infection transmissible sexuellement) pour laquelle il existe un vaccin efficace à presque 100 %, mais aucun traitement.

les détails

Comment contracte-t-on le VHA?

Le virus de l’hépatite A (VHA) se transmet par voie fécale-orale, soit par ingestion d’eau ou d’aliments contaminés ou par contact avec les selles d’une personne infectée. Elle est considérée comme une infection transmise sexuellement (ITS), car on peut la contracter  en ayant des rapports oraux-anaux (rimming, anulingus,  par fellation (surtout après pénétration anale) ou lorsque des objets sexuels, un condom, des parties du corps (doigts) qui ont été en contact avec des matières fécales sont manipulés puis la personne met ses doigts à sa bouche.

Les symptômes

Ils peuvent être nombreux, notamment une coloration jaune de la peau ou des yeux, fatigue, fièvre, maux de tête ou de ventre, perte d’appétit, nausée, diarrhée , selles pâles, urine foncée, etc.  Ils apparaissent de 15 à 50 jours après l’exposition au virus. Un fort pourcentage des personnes atteintes présentera uniquement des malaises légers.

Les faits :

  • Bien qu’il n’existe pas de traitement contre l’hépatite A, on en guérit dans la grande majorité des cas avec rémission complète en 2 à 4 semaines et, le cas échéant, on est immunisé pour la vie.
  • Elle peut toutefois causer des dommages au foie, et un petit pourcentage de personnes (0,6%) peuvent en mourir. Le VHA peut provoquer une hépatite fulminante pour laquelle la transplantation du foie est requise.
  • Et surtout : il existe un vaccin efficace à près de 100 % contre le VHA. La protection contre le virus est assurée en 15 à 30 jours après la première dose et perdure pendant environ 20 ans lorsque le calendrier de vaccination est complété soit 3 doses à intervalle de 0, 6 et 12 mois.

Comment se protéger

La vaccination est conseillée. Outre celle-ci, il existe plusieurs moyens de se protéger du VHA :

  • Utiliser un condom, un carré ou des gants de latex lors des rapports sexuels
  • Ne pas partager les jouets sexuels
  • Se laver les mains avant et après les rapports sexuels
  • Bonnes habitudes d’hygiène (se laver les mains après avoir été aux toilettes, etc.)

VIH et VHA ne font pas bon ménage

La co-infection VIH et VHA peut être très grave. Les personnes séropositives doivent absolument se faire vacciner à moins d’avoir un déficit immunitaire important. Il faut également savoir que la PrEP (qui protège contre le VIH) n’offre aucune protection contre le VHA.

Épidémie du VHA en Europe chez les HSH

Le VHA réapparaît souvent au sein des populations sous forme d’épidémie. C’est ce qui se produit actuellement en Europe (France, Allemagne, Espagne, Pays-Bas), où une épidémie sévit depuis 2016 surtout chez les HSH. Il semble que cette épidémie ait pris naissance lors de l’« Europride » qui se tenait à Amsterdam en 2016. Cet événement — qui porte depuis 2017 le nom de « WorldPride » et qui s’est récemment tenu à Madrid — est l’occasion d’échanges sexuels, ce qui aurait un effet accélérateur de la propagation du VHA au sein de cette population.

Pas encore au Québec, mais c’est déjà arrivé dans le passé

Contrairement à ce qui se passe en Europe, on ne peut encore parler d’épidémie, au Québec. Mais ça a déjà été le cas, surtout dans la région montréalaise : en 1990-1991 et 1995-1996, des centaines d’hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes en ont été atteints, ce qui avait donné lieu à un vaste programme de vaccination gratuite.

 les conseils du pharmacien

Le vaccin contre l’hépatite A fait partie des vaccins que les HSH devraient recevoir. Les personnes séropositives doivent IMPÉRATIVEMENT obtenir ce vaccin, car dans leur cas, les conséquences du VHA sont beaucoup plus graves.

En tout temps, vous pouvez communiquer avec votre pharmacien pour obtenir plus d’information et recevoir des conseils.

liens utiles

Ce que vous devez savoir sur l’hépatite A
Feuillet d’information publié par CATIE

 Prévention

 AUTRES SUJETS

 Plus d’info…