Le point sur les boissons énergisantes

le résumé

Les boissons énergisantes (Red Bull®, par exemple) sont de plus en plus populaires auprès des personnes qui pratiquent un sport ou s’entraînent régulièrement. Pourtant, elles ne sont pas conçues pour l’activité physique, contrairement aux boissons énergétiques (Gatorade®, par exemple) qui visent à remplacer les électrolytes perdus pendant l’exercice. Les effets des boissons énergisantes sur la performance sportive sont minimes, et liés essentiellement à leur teneur en caféine et en sucre ajouté.

les détails

La publicité associée à la vente des boissons énergisantes projette l’image d’une force musculaire décuplée et d’une grande endurance, de réflexes amplifiés et d’une énergie renouvelée. Leurs marques de commerce s’associent à des événements et activités tels rallyes, courses de VTT, festivals de surf ou raids multisports. Dans les faits, ces boissons ont peu d’impact sur la performance physique.

Distinguer les boissons énergétiques des boissons énergisantes.

Les boissons énergétiques (Gatorade® ou Powerade®) « visent à remplacer les électrolytes éliminés pendant l’exercice, à fournir des glucides, à prévenir la déshydratation et à soutenir l’endurance », selon la Société canadienne de pédiatrie. Elles ont comme mission de renouveler les liquides et les électrolytes perdus par la transpiration. Elles peuvent contenir de nombreux ingrédients, outre le potassium et le sodium, notamment des glucides, du sirop de maïs à haute teneur en fructose, des édulcorants hypocaloriques, de l’acide citrique et des arômes naturels et artificiels, et parfois des vitamines.

Les boissons énergisantes sont des « boissons fonctionnelles conçues pour les personnes qui recherchent un produit qui procure une stimulation mentale et physique supplémentaire pendant une courte période de temps », si on se fie à la description de l’Association canadienne des boissons, qui ajoute qu’« elles stimulent l’esprit et le corps pour rétablir temporairement un état d’éveil et de vigilance en cas de fatigue ou de somnolence ».

Que contiennent les boissons énergisantes ?

Elles contiennent du café (environ l’équivalent de 1 1/3 de tasse de café par contenant individuel) sous forme synthétique ou naturelle (souvent sous le nom de guarana), et environ la même quantité de sucre ajouté que dans les boissons gazeuses. Elles contiennent également des ingrédients aux propriétés supposément liées à la vivacité d’esprit, à l’endurance, la vitalité, l’énergie et la santé, par exemple la taurine (qui prolonge l’effet de la caféine), et certaines vitamines du complexe B dont les besoins sont habituellement comblés par une alimentation saine. Cependant, selon l’institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la hausse d’énergie que ces boissons peuvent procurer provient majoritairement de la caféine et du sucre.

Effets de la consommation de la caféine

Produit stimulant le plus répandu sur la planète, la caféine — que l’on retrouve bien sûr dans le café, mais aussi dans le chocolat, les bonbons, le thé, les boissons gazeuses, etc. — a indéniablement des propriétés « énergisantes », par exemple sur le plan de la concentration, de l’énergie, de la lutte contre le sommeil. Mais ses effets peuvent également être négatifs, allant selon l’INSPQ, « de la simple nausée jusqu’à des problèmes cardiaques graves », si on dépasse les limites quotidiennes recommandées selon l’âge, les enfants et les adolescents étant plus à risque.

Des effets moins recherchés

En raison de leur composition (haute teneur en caféine, sucre, gaz), les boissons énergisantes peuvent, lors d’un effort physique, nuire à la réhydratation, entraîner des troubles gastro-intestinaux et augmenter le risque de problèmes cardiovasculaires (arythmie, spasmes coronaires).

Outre les risques associés à la consommation de grandes quantités de café, elles peuvent favoriser une prise de poids et le risque de carie en raison du sucre ajouté, dont les quantités se comparent à celles des boissons sucrées. Elles peuvent aussi provoquer la destruction de l’émail et le jaunissement des dents, en raison de leur acidité.

Boissons énergisantes et alcool : un très mauvais mélange

Une étude publiée dans le Journal of Studies on Alcohol and Drugs a démontré qu’en consommant de l’alcool avec des boissons énergisantes on a plus de risque de se blesser, car il semblerait que l’effet stimulant de la caféine masque les effets sédatifs de l’alcool, et fait en sorte que l’on sous-estime notre état d’ébriété. On peut alors s’engager dans des comportements risqués (par exemple, des rapports sexuels non protégés, ne pas attacher sa ceinture de sécurité, pratiquer un sport extrême ou adopter une attitude téméraire), sans soupçonner que nos facultés sont considérablement affaiblies.

Mangez plutôt des lentilles, c’est beaucoup plus efficace !

Une étude a conclu que de manger des lentilles deux heures avant l’effort a un effet important sur la performance sportive, en raison de leur faible indice glycémique qui agit sur l’endurance, et de leur teneur en protéines qui augmente la force musculaire, si bien que l’on se fatigue moins vite.

les conseils du pharmacien

Bien plus que les boissons énergisantes, de saines habitudes de vie et une bonne alimentation sont le gage d’une bonne performance sportive.

Votre pharmacien est en tout temps à votre disposition pour répondre à vos questions. N’hésitez pas à le consulter !

liens utiles

Les boissons énergisantes : entre menace et banalisation
Fiche de l’INSPQ sur les boissons énergisantes

Choix santé

AUTRES SUJETS

Plus d’info…