Le patient de Berlin : un espoir contre le VIH ?

Le patient de Berlin : un espoir contre le VIH ?

Une seule personne a vu le VIH disparaître complètement de son organisme : Timothy Brown, surnommé « le patient de Berlin », considéré guéri du VIH. Pourquoi son cas très particulier représente un espoir dans la lutte au VIH.

Le VIH en 2017

Le VIH en 2017

En 2000, sur les millions de personnes vivant avec le VIH (PVVIH), seules 685 000 avaient accès à un traitement contre le virus. En 2017, elles sont 20,9 millions (sur un total de 36,7 millions de PVVIH) à suivre une thérapie antirétrovirale, qui les maintient en bonne santé et qui réduit le risque de transmission du virus, de 97 %. Ce sont de bonnes nouvelles, puisque l’accès aux traitements est l’une des conditions clés pour atteindre l’objectif 90-90-90 et voir la fin de l’épidémie d’ici 2030. Cependant, la lutte est loin d’être terminée.

Le stress, un danger pour la santé ?

Le stress, un danger pour la santé ?

Le stress est indispensable au bon fonctionnement de nos différents systèmes, y compris le cerveau. Mais il peut avoir un impact sur la santé s’il s’installe pour de longues périodes de temps. Pour les médecins spécialisés dans le traitement du VIH, l’impact du stress à long terme sur le système immunitaire ne fait pas de doute.

L’autotest de dépistage du VIH

L’autotest de dépistage du VIH

L’autotest de dépistage du VIH est un test que l’on peut faire seul, à la maison, sans la présence d’un professionnel de la santé, et dont les résultats sont obtenus en quelques minutes. Il ne remplace pas les tests de laboratoire, et un résultat d’autotest devra être confirmé (ou non) par un test en établissement de santé.

VIH : qu’est-ce qu’un comportement à risque ?

VIH : qu’est-ce qu’un comportement à risque ?

Les risques de contracter le VIH augmentent considérablement en fonction des comportements adoptés, sexuels ou autres. Tous les types d’exposition n’ont pas les mêmes probabilités de transmission, mais un comportement à risque répété aura l’effet d’augmenter ces probabilités. Pour certains types d’exposition, une seule imprudence peut suffire. On parle d’un « risque réel ».
Mais qu’est-ce qu’un comportement à risque, et qu’est-ce qu’un « risque réel » ?